Trois produits régionaux à Nice

Avec des bâtiments aussi colorés, Nice n’a rien à envier à Venise. L’histoire de cette ville est si riche qu’elle prend tout à fait sa place dans la liste des patrimoines mondiaux de l’UNESCO. Entre Rome, l’Italie et la France, ses empreintes culturelles la rendent très cosmopolite. Aussi agréable en été qu’en hiver, j’adore me perdre dans ses ruelles en mangeant une focaccia ou une bonne glace à l’italienne. Je vous propose ici quatre produits régionaux à ne pas manquer pour une immersion totale dans le littoral azuréen.

La Focaccia

Comme nous ne sommes pas complètement français, la première chose à goûter si vous demandez à un vrai niçois, ce sera la focaccia. De nombreuses recettes nous viennent de l’Italie, à seulement une heure en voiture de Nice. Vous pouvez ainsi goûter aux meilleurs pizzas, risottos ou pissaladières, ou encore aux meilleurs panetons, mais à Nice, c’est impérativement la focaccia qui prime sur le reste. Ne pas s’y méprendre avec le pain, la focaccia porte les saveurs de l’olive, du thym, du romarin et de la tomate.

Le pain bagnat

Pour se perdre dans les ruelles colorées, mieux vaut être muni de son pain bagnat. Attention, je parle du vrai ! Pas des sandwichs au thon trop facilement labellisés “de Nice”. Pour ça, je vous propose d’aller à Lou Pantail, au 107 avenue Saint Lambert. Egérie des spécialités niçoises et italiennes, vous y trouverez un des meilleurs pains bagnat de Nice.

Les savons

Lorsque je vais à Nice, j’adore me faire mon stock de savon pour les six prochains mois. En partant de la cour Saleya où se tient le marché le mardi, samedi et dimanche matin, il est facile de se perdre dans les petites ruelles et de rapidement tomber sur de multiples boutiques à savon. Récompense à celui qui trouve du savon de Marseille à l’opium (l’odeur est très agréable !). Mais voici une petite adresse que je conseille souvent à mes amies, la boutique de Bérénice et Eglantine, où les prix sont tout à fait abordables. Au 35 Rue Pairolière, nous y trouvons des savons bio mais aussi des accessoires zéro déchet et des cosmétiques naturels, aussi pour le corps, le visage ou les cheveux.

Les confiseries

Vous connaissez les treize desserts ? Avec la crèche, voici une tradition typiquement provençale à Noël, où il vous faut dresser des sucreries typiques de la région : pain d’épice, berlingots, nougats, calissons d’Aix, mais aussi les fruits confits ! À consommer avec modération mais à Nice vous pourrez trouver l’adresse incontournable des fruits confits, confiture, et sucre en tout genre. Leur usine n’est pas loin, à Tourette-sur-Loup, mais nous pouvons aussi retrouver leurs produits à Gourdon, Antibes et Nice : la Confiserie Florian ! Grande habituée, j’ai mes petites préférences pour les clémentines confites et les confitures. Si vous souhaitez goûter quelque chose de surprenant, Florian propose aussi du thé agrémenté de pétales de rose ou de violettes cristallisées dans le sucre. Retrouvez la boutique au 14 Quai Papacino.

Emma, de la Villa du Port d'Attache

Emma a grandit à Antibes, avant de passer ses journées à jouer dans les jardins de la villa. L’accueil des voyageurs, elle connaît ! Quand elle quitte Paris pour ses vacances, elle a ses bonnes adresses et ses lieux favoris pour retrouver ses amis : le vieux Nice, les îles de Lérins et bien sûr, les terrasses d’Antibes…

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *